IMPORTANT

Crédit impot isolation

Crédit d’impôt 2017 et 2018 (2019 et 2020 à venir)

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est aussi appelé CITE

Vous pouvez  bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’isolation de vos combles si vous effectuez des dépenses en faveur de la qualité environnementale de votre habitation principale que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit. Il s’agit d’un crédit d’impôt qui vient en diminution du montant de votre impôt sur le revenu 2017 ou 2018, au titre des dépenses que vous avez effectué pour la qualité environnementale de votre logement. Si vous n’êtes pas imposable, le crédit d’impôt vous est restitué (s’il est supérieur à 8 €).

Votre logement doit remplir les 2 conditions suivantes : il constitue votre habitation principale, il est achevé depuis plus de 2 ans. Le crédit d’impôt pour l’isolation de votre maison s’applique aux dépenses payées dans l’année en cours (jusqu’au 31 décembre).

Quels sont les travaux concernés ?

Il s’agit des travaux de rénovation thermique au sens large : isolation de murs, de plancher ou de toiture, de parois vitrées, de volets roulants ou de porte d’entrée, remplacement d’une chaudière, installation d’un appareil de régulation de chauffage ou encore équipement de dispositifs de production utilisant une source d’énergie renouvelable (énergie solaire, hydraulique, éolienne, biomasse). Ce crédit d’impôt s’applique donc à l’isolation de vos combles en ouate de cellulose ou en laine minérale.

Qui doit faire les travaux ?

Pour profiter d’un crédit d’impôt “isolation toit”, les équipements et matériaux doivent être fournis et posés obligatoirement par une seule et même entreprise. Ils doivent respecter des caractéristiques techniques de performance très précises. Pour ces travaux dont l’isolation de combles perdus, l’entreprise doit être RGE – Reconnu Garant de l’Environnement. Cette entreprise doit également faire une visite du logement avant l’établissement du devis.

Quel est le montant du crédit d’impôt ?

Le taux d’abattement que vous appliquerez sur votre impôt, correspond à 30 % du montant des sommes dépensées TTC. Il s’agit des sommes restées à votre charge, déduction faite de la prime énergie, si vous ne bénéficiez pas de notre offre à 0€. Cependant le montant des dépenses pour les travaux est plafonné à : 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée ; 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge (200 € par enfant en résidence alternée). Ce plafond s’apprécie pour une période de 5 ans.

Que faire lors votre déclaration ?

Vous devez conserver les justificatifs des dépenses payées, car l’administration fiscale peut les demander (facture de l’entreprise ayant fourni les matériaux/équipements et réalisé les travaux). Si le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent vous est restitué.